Temps de lecture : 3 min

Pour les Français, l’amour a de moins en moins d’âge. L’écart moyen dans un couple est plus élevé qu’avant, passant de 3 ans dans les années 60 à 4 ans début 2000. Aujourd’hui, l’INSEE estime que 8 % des couples ont plus de 10 ans de différence. Savoir gérer ce décalage n’est pas toujours évident, surtout quand la femme est plus âgée que l’homme… Il peut devenir un motif de séparation.

Quand les people brisent les tabous

On a l’habitude de voir, sur les écrans de cinéma et dans les pages des tabloïds, des hommes âgés avec des femmes beaucoup plus jeunes. On y voit aussi de plus en plus de couples où la femme est la plus âgée. Demi Moore et Ashton Kutcher ont lancé la tendance.Ils ont affiché fièrement leurs 15 années d’écart.

Ils ont été suivis par Mariah Carey et Nick Cannon (11 ans de différence). Il y a aussi Jennifer Lopez et Casper Smart (24 ans de différence). Madonna a la palme d’or ! Elle est sortie avec le mannequin brésilien Jesus Luz. Ensuite le danseur néerlandais Timor Steffens et le danseur français Brahim Zaibat (28 ans de différence en moyenne).

Le poids des préjugés

Les mentalités évoluent et le temps où Radiguet choquait la France avec Le Diable au Corps est bien loin. La misogynie jette souvent une ombre sur ces amours. Personne ne s’offusque quand Vincent Cassel épouse une jeune femme de 30 ans de moins que lui, mais la presse populaire s’en donne à cœur joie pour se moquer de Brigitte Macron.

« Notre Président de la République nous montre l’exemple avec ses 24 ans d’écart avec son épouse, mais pour beaucoup, cela reste encore très choquant », explique Sandrine.

Des relations qui bousculent l’ordre établi

De manière générale, la différence d’âge dans un couple intrigue, et les préjugés abondent. « Elle fait sa crise de la cinquantaine », « elle est après son argent », « il pourrait être son père », ou « elle a l’âge de sa fille » sont des phrases que l’on a tous et toutes entendues, voire pensées.

Si les couples où la femme est la plus âgée dérangent tant, c’est parce qu’ils remettent en question notre image de la féminité. Traditionnellement, cette image est construite en opposition avec une masculinité forte. Elle met en avant des femmes qui sont plus mûres et mieux établies financièrement que leurs conjoints. Elles sont tout sauf passives et dominées.

Dépasser le regard des autres pour être heureux ensemble

Pour les couples qui s’aiment, la différence d’âge est souvent secondaire. Ce qui compte, c’est l’individu, et pas les chiffres écrits sur sa carte d’identité. La différence ne s’accompagne pas forcément d’une divergence. Le secret, pour vivre son amour pleinement, c’est de ne pas laisser la société et le qu’en-dira-t-on peser sur la relation… ce qui n’est pas toujours facile, surtout quand le conjoint ou la conjointe plus âgé·e a des enfants ou que le conjoint plus jeune désire un enfant.

Quand la réalité rattrape l’amour

Mais après tout, aimer un homme plus jeune semble logique, souligne Sandrine : « Si on regarde l’espérance de vie, une femme, vivant plus longtemps, devrait choisir un homme plus jeune pour passer ainsi le plus de temps possible avec lui. » Il reste toutefois la question de la maternité : « Même si Adriana Karembeu vient d’avoir son premier bébé à 46 ans, nous ne sommes pas « programmées » pour avoir des enfants si tard et cela, malheureusement, on ne peut guère le changer », ajoute-t-elle.

Le problème des enfants poussera ainsi fatalement certains couples à se séparer. Ce n’est pas forcément le cas quand l’homme est plus âgé… la nature est injuste ! Quoi qu’il arrive, il faut être sur la même longueur d’ondes, et savoir que la différence d’âge pourra se faire plus cruellement sentir avec la retraite, la vieillesse et les éventuels problèmes de santé. Mais le plus bel amour, c’est celui que l’on vit maintenant : les couples « décalés » le savent, et ils croquent la vie à pleines dents en défiant le regard de la société.

Pin It on Pinterest

Share This