Comment surmonter un Divorce ?

Se remettre d'un divorce et être heureux

Comment surmonter un divorce ?

Le divorce intervient lorsqu’une rupture légale doit être effectuée. Il faut donc être marié.e. Si vous êtes pacsé.e, il vous faudra vous dépacser. Rompre un PACS est simple, une lettre à envoyer signée des deux anciens conjoints.  Je rentre évidemment dans le détail dans mon programme de coaching. Un divorce l’est moins.

C’est à la fois la double peine, il y a la rupture sentimentale à gérer, puis il va y avoir l’aspect juridique avec avocat ou notaire et une convention de divorce suivie du jugement.

Gérer l’aspect émotionnel

Je ne suis pas spécialisée dans le juridique et je ne suis pas une avocate. Cependant, un divorce même en consentement mutuel peut s’avérer compliqué ou en défaveur de l’une ou l’autre partie. C’est là où je peux intervenir. Si votre avocat.e est là pour assurer votre défense et la préservation de vos intérêts, moi je suis là pour pour aider à ne pas être submergé.e par la charge émotionnelle, à ne pas céder au chantage, à ne pas vous laisser influencer par votre ex, à penser à vos enfants mais aussi à vous.

Il est capital que le partage des biens et de ce qui vous revient soit à la hauteur de ce que vous devez obtenir.

Vous prendrez conscience que votre niveau de vie va forcément baisser, c’est le cas de 80% des femmes après un divorce, il faut que la pension alimentaire corresponde réellement aux frais d’éducation, alimentation et loisirs pour vos enfants et qu’elle soit réévaluée régulièrement.

Se remettre d’un divorce, une épreuve difficile

Si vous avez arrêté de travailler pour élever vos enfants, c’est très bien pour l’équilibre de vos enfants mais ce sont des années où vous avez fait passer votre foyer en priorité, vos enfants bien sûr, mais aussi le développement de la carrière de votre mari. Vous êtes en droit de demander alors une prestation compensatoire. Il y a également le cas inverse, le mari est subvenu au besoin du foyer pendant que l’épouse terminait ses études. J’ai vu alors le cas où c’est la femme qui a versé une indemnité compensatoire. Globalement, lorsqu’il y a eu déséquilibre à un moment, on peut rééquilibrer et surtout on le doit. Ne pas oublier. Ne pas laisser couler. Ne pas être « généreux.se ». Etre juste, équitable, c’est tout.

Les « je lui laisse tout, je ne suis pas matérialiste… », « ..ce n’est que de l’argent, si c’est pour les enfants… », « …je ne veux pas d’histoire, je veux que notre divorce se passe du mieux possible c’est déjà difficile pour les enfants… » Je ne citerai pas toutes ces phrases prononcées qui ont au final ont été très impactantes financièrement et émotionnellement parfois des années plus tard sur des choix faits sous influence émotionnelle mais pas rationnels.

Se faire accompagner pendant son divorce

Mon rôle va être d’être votre « Jiminy Cricket » (un petit grillon sympa, représentant la bonne conscience de Pinocchio dans le dessin animé de Walt Disney), donc détachée de l’aspect émotionnel, je serai rationnelle, je vous aiderai à réfléchir avec bienveillance dans vos choix, à les peser, à prendre les décisions que vous jugerez bonnes pour vous et dans votre intérêt.

Ma valeur ajoutée

Lors de la phase de divorce, outre le soutien que je peux vous apporter dans le cadre du coaching divorce où je vous propose une Méthode en 5 étapes, éprouvée depuis plus de 10 ans, POSITIVE SEPARATION METHOD™, je peux également être présente physiquement avec vous pour, par exemple, vous préparer (relaxation, clarification des points à aborder, gérer les objections) à un rdv avec l’avocat, le juge ou votre ex.

N’attendez pas plus longtemps. Renseignez-vous dès aujourd’hui !

RGPD

14 + 2 =

Pin It on Pinterest